Photo, voyages et créations

20 février 2019

Ô mes cieux

Ce matin je me suis réveillée très tôt (genre, avant 5 heures). Je pense que j'ai été dérangée par la pleine lune....

Là c'était un peu plus tard, mais encore bien avant le lever du soleil. Un ciel bleu profond, annonciateur d'une belle journée.

IMG_7299 (1200x800)

A bientôt...

Posté par IsabelleZ à 19:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 février 2019

Hier...

Dans la série Ö mes cieux, hier les fumées des avions au-dessus de Paris se teintaient de rose... Photo encore jamais prise ! (Agnes Seybyleau photographie bien les fumées de l'incinérateur d'Ivry...)

Ciel

Posté par IsabelleZ à 07:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Patchwork(s)

Ce week-end, ayant récupéré ma machine à coudre, comme je n'avais pas cousu depuis asse longtemps (Noël quoi) j'ai sorti des chutes de tissu pour me remettre un peu en jambe. Et ce sont des tissus de Noël qui sont sortis !

Le premier essai : le patchwork de la paresseuse. J'ai coupé des bandes de 10 cm de large dans 4 tissus différents. J'ai fait 8 bandes parce que ma chute la plus petite faisait 80 cm de long (c'était moins en largeur, d'où les 4 tissus...).

IMG_7287 (1200x800)

J'ai ensuite cousu à 1 cm du bord, ces 8 bandes les unes aux autres. Après la première bande j'ai utilisé le pied à double entraînement -la photo du dessus) pour que les tissus restent bien alignés...

Patch (1)

J'ai ensuite recoupé le carré obtenu, dans l'autre sens, toujours en 8 bandes de 10 cm de large, et j'ai commencé à les assembler. Mais vu le nombre de bandes initiales et comment je les avais assemblés, si je me contentais de les retourner, j'avais des bandes vertes au milieu !

Patch (2)

Pour la 2° bande, j'ai donc décousu les 2 carrés du centre et j'ai assemblé les 2 carrés extérieurs. Là j'avais une bande complètement différente. J'ai ensuite cousu la 3° bande, toujours dans le même sens :

Patch (3)

Alors en fait j'ai décousu une couture d'une bande sur 2, en assemblant toujours les carrés extérieurs (les carrés décousus devenant donc les pièces extrêmes de la bande) et j'ai joué avec les bandes non découses en changeant le sens. Et donc, j'ai gagné par mal de temps par rapport à découper et coudre 64 carrés de 10 x 10 ! Même si cela m'a demandé un peu de réflexion pour les coutures à défaire...

Au final, j'ai un carré de 64 x 64 cm, de quoi faire une face de taie d'oreiller.

Patch (6)

Mais ce n'est pas fini ! Il me restait encore des chutes (des chutes de chutes...) donc, à partir du petit morceau sur fond blanc qui me restait, j'ai fait un patchwork en carrés décalés. J'ai assemblé des triangles verts, puis des bandes dans le reste de rouge foncé, puis encore des triangles dans un reste de tissu à chemise (tracés avec une équerre pour que ça tombe juste) en mesurant à chaque fois... Et j'ai mis autour une bande assez large pour arriver aux mêmes mesures que le précédent assemblage, soit 64 x 64 cm environ...

Patch (5)

Bon, les couleurs ne rendent pas très bien, mais j'ai fait les dernières photos à la lumière des lampes...

Je suis fière de mes coins en onglet, fait à la machine ! Il n'y a pas un seul point de couture à la main sur ces deux pièces....

Patch (4)

Je pensais assembler les deux morceaux pour faire une enveloppe de coussin (taille oreiller) mais Monsieur préfère que je fasse deux enveloppes pour voir les deux ouvrages côte à côte !!! Je vous montrerai cela. Maintenant il faut que je trouve le tissu pour réaliser les enveloppes...

J'ai eu un réel plaisir à réaliser ces deux pièces, en deux petites après-midi...

A suivre !

 

Posté par IsabelleZ à 07:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 février 2019

Un cadeau...

Hier c'était la fête de ma chère maman. Je lui ai offert une petite boite à bijoux en émail cloisonné avec des pierres dures, achetée sur Esty chez Nepalma (j'ai aussi acheté chez elle des perles de turqoise et un joli bracelet) :

Nepal (1)

Nepal (2)

Nepal (3)

Et comme la boite (jolie mais petite) cela me paraissait un peu court, je lui ai confectionné des bracelets assortis ! Corail teinté et turquoises du sud-ouest des Etats-Unis, achetées chez Thunderbird à Gallup il y a une dizaine d'années (j'ai visité leur site récemment, le prix des turquoises a bien monté...). Le corail, je n'en achète plus, je préfère le voir vivant quand je plonge... Là c'est la fin du rang que j'avais acheté.

Nepal (4)

La photo ne leur rend pas justice : les turquoises sont plus foncées ! Elle peut porter le rouge, ou le bleu, ou les deux ensemble...

Posté par IsabelleZ à 12:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 février 2019

La balade dans Paris du vendredi

Ce matin j'allais récupérer ma machine à coudre, que j'avais déposée la semaine dernière pour une révision, chez Coudre-Paris (magasin où je l'ai achetée il y a juste 3 ans). C'est pas loin de la place de la République, et depuis chez moi je peux y aller en bus, j'ai juste un petit chemin à faire le long de la rue Oberkampf. Il faisait beau alors j'en ai profité pour faire quelques photos !

Le quartier est très sympa, entre village avec tous les petits commerces de bouche, et très bobo avec plein de bars-restaurants pour passer la soirée...

La rue Oberkampf depuis le boulevard Voltaire: le côté village

Fev-19-2 (1)

La semaine dernière, Monsieur, qui m'avait accompagné pour le dépôt de la machine, en se promenant, avait déjà photographié cette boulangerie...

Fev-19-2 (2)

Dans ce quartier, il y a plein de petits objets de street art en carreaux ou en miroirs

Fev-19-2 (3)

Là aussi, au-dessus d'une boutique de jouets :

Fev-19-2 (4)

De plus près :

Fev-19-2 (6)

Un bar-resatu s'intitule l'Ave Maria ! Je n'avais encore jamais vu cela (pas de carte affichée à l'extérieur, et à cette heure -11h30- c'était encore fermé)

Fev-19-2 (5)

Un peu plus loin, des drapeaux drapés (héhé) autour d'un arbre...

Fev-19-2 (7)

Un personnage peint sur un miroir

Fev-19-2 (8)

Le ôisson bleu est un atleier de modelage pour enfants et adultes (mais pour adultes, les séances c'est le jeudi de 13h30 à 16h30, moi je suis au boulot à cette heure-là !)

Fev-19-2 (10)

Un petit bout de ure, qui mène vers une autre, qui ramène vers la rue Oberkampf. En face, au fond, un coiffuer pour homme style ancien mais très à la mode, qui ressort rue Oberkampf.

Fev-19-2 (11)

L'intérieur est sympa (et les messieurs se font faire la barbe !) mais je n'ai pas osé photographier de plus près ! Et de ce côté, j'ai bien aimé le reflet très net des immeubles dans la vitrine (tant qu'à avoir un reflet, au moins qu'on en profite). Dommage en revanche, les voitures garées juste devant... Une plaie dans Paris ! (dit celle qui a un box en sous-sol juste à côté de chez elle...)

Fev-19-2 (12)

Depuis que je connais ce quartier (cela fait longtamprs parce que j'ai habité l'est de Paris plusieurs fois), cet immeuble au-dessus de la station de métro Parmentier m'a toujours impresionnées. Une seule pièce en largeur ! (de l'autre côté l'immeuble est tout en longueur).

Fev-19-2 (13)

Voilà ! J'était à un jet de pierre de la boutique, et ensuite, lestée de la machine (et d'une énorme valise censée la protéger, mais vraiment trop volumineuse) je suis rentrée directement chez moi, donc c'est tout pour aujourd'hui ! Mais comme le temps est parti pour être au beau, j'irai de nouveau me promener demain. Et vendredi prochain j'essaierai peut-être de faire la marché du Bd Richard Lenoir, qui a l'air bien sympa... (je l'ai déjà vu et photographié une autre fois où j'allais à ce magasin, pour une révision de ma surjeteuse je pense...)

Posté par IsabelleZ à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


09 février 2019

L'anniversaire de la Textilerie

Je vous ai parlé, la semaine dernière, de la Textilerie. Aujourd'hui j'y suis allée faire un tour (c'était leur premier anniversaire), porter quelques vêtements que je ne portais plus (2.8 kg quand même, et je n'ai pas fini le tour de mes armoires...).

Aujourd'hui il y avait pas mal d'animations, dont un atelier "faire des fleurs en tissu"...

Hop, les photos :

La vitrine

1

L'annonce d'aujourd'hui :

2

L'intérieur, vue générale

3

La vente de tissus (certifiés GOTS) :

4

Et l'atelier "faire des fleurs en tissu" :

5

6

7

Là c'est mon essai : on reporte 8 pétales avec un gabarit de 2

8

On découpe, on passe un fil de fronces en bas, on fronce, on serre bien et on fait un noeud...

9

On ajoute un coeur (ici un petit citron sur une tige métallique) et voilà !

10

Bon, j'ai vite pigé l'idée, on peut la modifier à l'infini bien sûr... Une chouette façon d'utiliser les petites chutes de tissu, et c'était bien expliqué (et le gabarit sympa) pour les débutantes en couture ! Et même moi j'ai fait quelque chose que je n'avais jamais fait avant (enfin pas comme cela...)

Posté par IsabelleZ à 19:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 février 2019

L'aurore aux doigts de rose....

J'ai toujours aimé cette expression, et certains jours je trouve qu'elle est bien adaptée ! Comme ce matin du 4 février...

4fev19

Posté par IsabelleZ à 18:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

04 février 2019

Happy New (chinese) Year !

Et bon Têt aussi à tous les Vietnamiens et leurs proches !

Chinese N Y -cochon

Posté par IsabelleZ à 19:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Paris Face Cachée II

Samedi soir (du coup on a fait les crêpes dimanche 3 février, et pas le jour de la Chandeleur !) je nous avais inscrits pour une deuxième animation de Paris Face cachée, "Les esprits rôdent à Favart". Le thème :

L'Opéra a fermé ses portes. C'est à la lueur de la nuit que les fantômes de l'une des plus anciennes institutions théâtrales et musicales de France vous donnent rendez-vous. Laissez-vous mener par le bout de votre curiosité, acceptez de vous laisser surprendre. Arpentez le théâtre du chant et des mots sans hésitation, de son foyer à sa fosse, de sa cour à son jardin, de son cœur à ses esprits …

C'était une visite de l'Opéra Comique (salle Favart), guidée soi-disant par un pompier (en fait un comédien), et où on rencontrait des fantômes de cet Opéra, des femmes mortes dans le grand incendie de 1887 : une danseuse, l'interprète de Carmen et une autre cantatrice dont je n'ai pas retenu le nom.

On nous a promenés dans la salle Bizet au rez de chaussée, le grand hall, le foyer à l'étage, et bien sûr la grande salle. Tout cela peu, voire pas éclairé, à part 3-4 petites lampes-torches qu'on avait distribué à quelques participants. Heureusement que j'avais pris mon reflex, pas sûr que j'aurais pu faire des photos avec un compact ! Et même là, j'en ai pas mal de floues (ah un temps de pose d'une demi-seconde à main levée...) et j'ai dû retraiter les autres !

L'extérieur :

Favart-PFC (1)

Favart-PFC (2)

Dans la salle Bizet, une grande maquette d'une scène (pas pu la photographier, on était dans le noir) et, pris au flash (ma seule photo au flash), le buste de Gounod

Favart-PFC (3)

Le hall

Favart-PFC (4)

Le fantôme de l'interprète de Carmen, et le groupe de visiteurs

Favart-PFC (5)

Carmen devant sa statue

Favart-PFC (6)

De l'autre côté du grand escalier, la statue de Manon (Lescaut ?)

Favart-PFC (7)

Toujours dans le hall, celui-ci, un vrai pompier ?

Favart-PFC (8)

Des vues du foyer, magnifiquement décoré (on y donnait des bals et on y organisait des mariages, jusqu'à 5 par soir, tous les soirs !!!)

Avec un des deux lustres, qui font 300 kg chacun...

Favart-PFC (9)

A gauche, le fantôme de la cantatrice

Favart-PFC (10)

Favart-PFC (11)

Favart-PFC (12)

Le "pompier", les fantômes de la danseuse et de la cantatrice...

Favart-PFC (13)

Le palier du 1er étage

Favart-PFC (14)

Les couloirs qui mènent, ici au premier balcon

Favart-PFC (15)

Et la salle, bien trop grande pour entrer dans mon objectif (grand'angle pourtant...)

Favart-PFC (16)

A droite en bas, la loge de Choiseul (une qui n'a que très peu de vue sur la scène)...

Favart-PFC (17)

Mais qui se trouve face à la loge de Marie-Antoinette...

Favart-PFC (18)

...où on retrouve nos fantômettes

Favart-PFC (19)

Le final de la visite : la reconstitution du final de Carmen (c'est la danseuse qui tue Carmen...)

Favart-PFC (20)

Voilà ! Les photos sont toutes un peu plus claires (par la magie de l'appareil et du post-traitement) que ce que nous avons vécu !

Après, il était plus de 20h, nous sommes descendus jusque du côté de la rue Ste Anne dîner dans un restaurant coréen (dans une rue perpendiculaire à Ste Anne, et donc pas trop plein). C'était délicieux !

Une chouette soirée, mais nous avons eu un peu froid lors des attentes et des trajets à pied. Il y avait du vent et même un peu de pluie...

Posté par IsabelleZ à 19:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 février 2019

Paris Face Cachée I

Je suis tombée, je ne sais trop comment, sur l'information à propos des animations de Paris Face Cachée, pour une fois avant que cela se tienne, et même avant que les inscriptions soient ouvertes ! Alors j'ai guetté le jour des premières inscriptions (elles ont eu lieu en deux phases, le 16 puis le 23 janvier) et samedi, j'ai participé à deux événements !

Je vous parle ici du premier : "Just Frip it !"

C'est une animation proposée par la Textilerie, l'occasion pour moi (et les autres participantes) de connaître ce lieu. C'est un endroit ouvert depuis juste un an (ils fêtent leur premier anniversaire le week-end prochain !) dédié au réemploi et au recyclage de vêtements. Ils reçoivent les vêtements en don, et les trient. Ce qui est le plus portable est vendu sur place, à des prix allant de 5 à 80 euros selon le vêtement (jusqu'aux vêtements de créateurs). Il y a aussi des bijoux et chaussures de seconde main, et quelques créations.  Ils (enfin je devrais dire elles, puisque les co-fondatrices et le reste de l'équipe sont des femmes..) organisent également des cours de couture pour plusieurs niveaux (on peut également réserver un moment couture sur une de leurs machines), des événements, et vendent des tissus bio (du coton actuellement) certifié GOTS. Il y a en plus moyen de boire un café, un thé...

L'animation proposée par Paris Face Cachée fait partie des animations plus ou moins régulières de la Textilerie et s'intitule Just frip it !

La présentation sur le site de Paris face cachée :

Pousser la porte de ce lieu créatif et circulaire dédié au textile, c'est déjà faire acte d'engagement. Dans cette « maison » qui rassemble un atelier de couture, une boutique-café et une recyclerie c'est une immersion ludique dans le monde du tissu et dans la vie d'un vêtement qui vous attend. Il vous faudra même donner de votre personne et réaliser une œuvre photographique pour le moins originale en jouant avec la matière disponible : vêtements, tissus, mercerie… A vos collages !

Et celle de la Textilerie :

C’est le nom du jeu auquel on s’amuse à la Textilerie…

Une sorte de challenge qui consiste à parodier des portraits plus ou moins célèbres en jouant avec la matière textile disponible à la Textilerie : vêtements, tissus, mercerie…

Pochettes d’album, tableaux, photos… l’idée est de faire un clin d‘œil à des images souvent connues, mais aussi parfois plus obscures, sorties de nos souvenirs !

S’amuser en jouant avec la contrainte de faire avec ce qu’il y a, de le combiner pour recomposer l’image tout en provoquant des décalages !

Just frip’it, c’est ressentir le plaisir de se parer et de se montrer !

Just frip’it, c’est swinguer sur ce terrain de jeu formidable qu’est la fripe !

Just frip’it, c’est se bricoler un style, une identité éphémère et les mettre en scène !

Hier nous étions 10 femmes. Elsa nous a d'abord présenté le concept du lieu (c'est plus qu'une simple boutique donc), puis par petits groupes de 3-4 personnes, nous devions tirer 5 images de personnages connus, et trouver dans les vêtements et accessoires de quoi représenter ces personnages, puis se faire prendre en photo, et les autres groupes devaient deviner le nom de la personne (voire le film ou clip dans lequel il-elle jouait). Je vous montre le résultat  (allez je vous mets les noms dessous, parce qu'à part un ou deux, pas facile !)

Frip-it (1)

Un des plus durs : Whitney Houston dans son clip How will I know ? (elle avait une robe débardeur à paillettes, des gants et un noeud dans les cheveux...)

Frip-it (2)

Facile : Indiana Jones

Frip-it (3)

Assez ressemblant (sauf la couleur des cheveux) : Janis Joplin

Frip-it (4)

Plus dur : Audrey Hepburn dans le film Charade (avec un petit bibi blanc, mais là on n'a trouvé qu'une toque en fourrure, je la trouvais très Anna Karénine !)

Frip-it (5)

Presque évident : la Reine d'Angleterre.

Je ne vous montrerai pas la reproduction de Beyoncé attendant ses jumeaux : la personne était vraiment bien enceinte, elle s'est mise à genoux et tout le monde a trouvé tout de suite ! Mais elle avait eu le courage de se mettre en soutif et petit short brillant, c'est pourquoi je ne vous la montrerai pas.Résultat de recherche d'images pour "beyonce photo enceinte"

Alors moi ce n'est pas trop mon truc, ce genre d'animation, heureusement j'étais avec deux personnes qui ont pris les choses en main et je n'ai eu qu'à suivre (j'ai fait le noeud des cheveux et trouvé les longues mèches...) mais j'ai trouvé ça pas mal. Et puis c'était l'occasion de connaître un lieu pas loin de chez moi (je pourrais même y aller à pied s'il faisait beau) et où je reviendrai sûrement !

 

Posté par IsabelleZ à 19:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]