Photo, voyages et créations

25 septembre 2016

Le musée Carnavalet et l'expo Sheila Hicks

Je voulais absolument visiter le musée Carnavalet, et surtout ses jardins intérieurs (que l'on aperçoit de la rue), avant qu'il ferme pour rénovation pendant 3 ans. Je pensais qu'il fermait ce week-end mais en fait c'est le week-end prochain.

Donc, vendredi, après un superbe déjeuner au Dôme du Marais (raisonnable au déjeuner ; cela rappellera des souvenir à ma copine de blog Plume), nous sommes allées, avec ma mère, visiter ce musée.Chance, il faisait super beau.  Et l'entrée est gratuite !

 

Le musée abrite, jusqu'à sa fermeture, une exposition de textiles installés par Sheila Hicks, dans le cadre du festival d'automne. Cette dame est née en 1934. Voilà ce qui est dit sur le site du festival d'autmone :

En 1964, Sheila Hicks choisit de s’installer à Paris pour y mener sa vie et fonder son atelier. Née au Nebraska en 1934, élève de Josef Albers et Georges Kubler à la Yale School of Art and Architecture, riche de ses voyages en Amérique du Sud et de cinq années au Mexique, son atelier parisien devient alors le centre, toujours actif, d’une œuvre ouverte, où fils et textiles donnent forme à un « langage international » tactile, sensible et immédiat. Pour elle, la création est un processus en mouvement, qui se nourrit des rencontres et dialogues qui la marquent, des cultures et des techniques étudiées, des architectures investies.
Apprentissages est un parcours en trois temps, déployé de septembre à décembre, aux apparitions successives, intimement liées à la géographie parisienne. Premier temps au Musée Carnavalet, où l’univers de Sheila Hicks dialogue avec l’architecture éclectique de ce musée dédié à l’histoire de Paris, notamment dans la galerie de l’Hôtel Carnavalet, côté jardin, sur la Cour des Marchands-Drapiers. Second moment, à découvrir au cours de promenades urbaines, avec un ensemble de vitrines habitées par les gestes caractéristiques de son vocabulaire chromatique, textile et pictural. Un final, enfin, au sein du vaste Atelier décor de Nanterre-Amandiers, ouvert au public pour l’occasion, où l’artiste redéploie, au sein d’une architecture résolument moderne, les œuvres exposées précédemment. Puisque rien n’est jamais figé, qu’il faut rester curieux, Apprentissages souhaite être un parcours « initiatique » ouvert, où la rencontre avec l’art et la matière enrichit l’expérience commune, de nos corps, de notre mémoire, celle de l’artiste comme celle de chacun d’entre nous.
Depuis les années 1960, Sheila Hicks élabore une œuvre qui trouve son point d’équilibre à la croisée des arts appliqués et de l’art contemporain.

Moi j'ai beaucoup aimé son installation !

Allez hop, mes photos : on entre par la rue des Francs Bourgeois (et non par la cour d'honneur comme normalement) :

Carnavalet (1)

Carnavalet (2)

Dans l'entrée : un portrait du Baron Haussman

Carnavalet (3)

On repasse par les jardins : j'ai aimé le jeu de lumières dans les toiles découpées de Sheila Hicks !

Carnavalet (4)

Carnavalet (5)

Carnavalet (6)

Carnavalet (7)

Carnavalet (8)

Carnavalet (9)

Avant d'entrer dans la salle des enseignes, on passe devant une salle, fermée, où il y a déjà des objets emballés.

Carnavalet (10)

Et les vues de la salle des enseignes (je l'aime beaucoup !)

Carnavalet (11)

Carnavalet (12)

Une maquette d'un des quartiers de Paris (mais je ne sais plus lequel...)

Carnavalet (13)

Une enseigne qui se trouvait rue St Denis (à un angle, au 7 ?), "au grand St Denis" (marchand de nouveautés) : voir la notice sur le site des collections des musées de la Ville de Paris, ici ; ce site ne fonctionne pas très bien. Il y a peut-être trop de références ???.

Carnavalet (14)

Comme il faisait beau et chaud, les fenêtes étaient ouvertes, et en passant devant j'ai eu l'oeil accroché par le jardin :

Carnavalet (15)

Je me suis approchée pour prendre la statue de plus près. Il ressemble à Henri IV.

Carnavalet (16)

J'ai bien aimé aussi la très grosse paire de ciseaux ! J'espère qu'elle est bien accrochée (pas loin de 2 m de long)

Carnavalet (17)

L'enseigen du cabaret "le chat noir" (qui se trouve à Montmartre il me semble, il y a toujours une enseigne sur place, mais beaucoup plus petite... Les enseignes accrochées sont difficiles à photographier car il y a toujours un objet indésirable dans le champ : détecteur de fumée, indication de sortie de secours etc.

Carnavalet (18)

Au sortir de ces 2 salles, un escalier monumental (l'escalier de Luynes) conduit à l'étage (nous n'avons vu qu'une toute petite partie des collections, du 18° siècle, avant la révolution...)

Carnavalet (19)

Une pièce (salon d'apparat ?) toute dorée. Le musée contient des boiseries démontées d'anciennes demeures qui otn été démolie, dont celles-ci (en fait la pièce est beaucoup plus sombre, mais l'appareil photo a compensé) :

Carnavalet (20)

Les colonnes dorées de cette pièce-ci proviennent d'un ancien café !

Carnavalet (21)

Un beau salon bleu et blanc : salon bleu Louis XV, boiserie de l'Hôtel Brulart de Genlis (vers 1780). Cette couleur est très lumineuse (d'autant que là, les rideaux étaient ouverts) :

Carnavalet (23)

Un boudoir dans les mêmes tons (pareil, un peu sombre, mais là encore l'appareil a compensé) :

Carnavalet (24)

Nous ressortons au rez-de-chaussée. Un pan de mur est couvert de lierre et c'est joli, tout vert sur ce ciel bleu !

Carnavalet (25)

De nouveau une installation de Sheila Hicks, dans les massifs :

Carnavalet (26)

Et on ressort par la cour d'honneur (qui restera apparemment ouverte pendant les travaux de rénovation) :

Carnavalet (27)

Voilà ! J'espère que la visite vous a plus. Je ne vous ai pas montré toutes les photos pour ne pas vous lasser. Nous c'est pareil, nous n'avons vu qu'une toute partie des collections, mais avons bien profité du lieu et des jardins, et pas eu le temps de nous lasser non plus ! Conclusion : il faut faire plusieurs visites, en se concentrant sur une époque ou une collection à chaque fois (mais là, en plus des salles fermées, beaucoup d'objets étaient déjà partis).

Des infos sur la rénovation :

Le 3 octobre prochain le musée fermera ses portes jusqu’en 2019. Le musée Carnavalet fait ses cartons. Un déménagement historique pour ces collections qui retracent toute l’histoire de Paris. 2 600 tableaux, 612 000 œuvres au total. Plus qu’au musée du Louvre. Situé dans deux anciens hôtels particuliers du Marais, le musée va être complètement réaménagé. Tous les bâtiments seront restaurés comme ces façades de la cour Louis XIV. (France Info, repris sur la 2)

Carnavalet (22)

Rendez-vous dans 3 ans pour la réouverture (enfin si je tiens encore ce blog d'ici là, allez savoir...)

Et autre gros musée qui fermera, courant 2017, pour 4 ans de travaux (réouverture 2021 !!!)  : le musée de la marine, qui se situe dans le palais de Chaillot. J'arriverai peut-être à refaire une visite avant qu'il ferme ?

Posté par IsabelleZ à 11:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


22 septembre 2016

Un message spécial pour Armelle

Aujourd'hui Armelle écrit que l'automne est sa saison préférée, qu'elle apprécie le cocooning des soirées, mais que pour le coin du feu c'est raté parce qu'elle n'a plus de cheminée. Alors juste pour elle, je lui offre le feu de chez moi !

NIK-12_0098b (1200x976)

D800-14_1254-e (669x800)

Et pour leur jolie lumière, des bougies... C'est aussi de saison, quand le jour tombe vite...

IMG_1232 (1200x900)

Très bonne fin de semaine à tous !

Posté par IsabelleZ à 23:28 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

21 septembre 2016

Une indignation

Je ne vous montrerai pas de photos de ma part ce soir, je m'en vais vous parler d'un événement qui m'a fait bondir en lisant la presse environnement ce matin. En effet, certains des bouquetins du Bargy sont atteints de la brucellose, une maladieassez grave, et qui peut se transmettre au bétail et à l'homme. Les éleveurs du coin, très inquiets, ont demandé - et obtenu - un battage massif (déjà 450 bêtes abattues !) Il était question d'attraper les bouquetins, de les tester, d'abattre ceux atteints, et de vacciner les autres... Mais voilà ce que j'ai lu ce matin dans le Journal de l'environnement  ( (il y a plein d'autres articles sur le sujet) :

"Contre la science, l’Elysée veut la peau des bouquetins du Bargy

Deux agences publiques et trois ministres avaient concocté un plan pour vacciner les animaux sains et supprimer ceux porteurs de la brucellose. Las: le monde agricole, contre toute évidence scientifique, exige leur destruction, à laquelle l’Elysée aurait donné son accord.

 Ils devaient en débattre, et puis finalement, ce sera pour une prochaine fois. Les membres du Conseil national pour la protection de la nature (CNPN) craignaient d'avoir à l’ordre du jour de leur réunion du 22 septembre un sujet fort disputé: les bouquetins du Bargy. Ces ruminants, dont environ 40% sont porteurs de la brucellose, sont vilipendés par le monde agricole –et les producteurs de reblochon en particulier- qui réclame leur abattage.

Assainissement vs abattage

Depuis trois ans, le dossier cahote de pressions du monde agricole en rapports scientifiques: après un début d’abattage systématique en octobre 2015, l’Etat avait tranché en faveur d’un «assainissement sélectif» en juin dernier. Une position interministérielle (environnement, agriculture et biodiversité), nourrie à l’expertise de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) et en collaboration avec l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), qui consistait à capturer, tester et, en cas de séropositivité, euthanasier les animaux. Les animaux indemnes auraient été vaccinés par voie oculaire pendant plusieurs années consécutives, dans le but d’éradiquer la maladie du massif.

Consignes élyséennes

Las: la période électorale qui s’ouvre semble avoir eu raison du consensus politique et scientifique. Dans un communiqué commun, la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna), France Nature Environnement (FNE), Humanité et Biodiversité, l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas) et la Ligue pour le protection des oiseaux (LPO) dénoncent de nouvelles consignes, venues de l’Elysée, de procéder à l’abattage systématique des bouquetins survivants. «François Hollande cède-t-il aux pressions de la FNSEA, premier lobby agricole de France? (…) S’agit-il de sécuriser l’électorat agricole en vue des présidentielles de 2017 au détriment de la biodiversité française?», demandent les associations.

Un seul cas de brucellose en 17 ans

«A ce jour, plus de 430 bouquetins ont été abattus dans le massif, dont une forte proportion d'animaux sains. Il y a eu un seul cas de brucellose en 17 ans (pour lequel la responsabilité des bouquetins n’est pas établie) et le risque de transmission de cette infection est nul ou quasi nul pour tous les experts qui se sont penchés sur la question», rappellent les associations.

Effets délétères

Et de souligner l’inanité scientifique d’une telle mesure, ce que confirme au Journal de l’environnement Dominique Gauthier, membre du laboratoire départemental d’analyse vétérinaire de Haute-Savoie et membre du groupe national Bouquetin. «Ce serait une mesure absurde: il existe un consensus international sur les maladies de la faune sauvage, qui montre que ces mesures d’abattage n’ont jamais réussi à éradiquer ces maladies, estime le vétérinaire. Pire, elles ont des effets délétères, en augmentant la prévalence.» Car certains parviennent à fuir et atteignent de nouveaux massifs, où ils peuvent alors contaminer d’autres bouquetins sains.

Pas de zèle

Sauf nouveau revirement élyséen, la question reviendra forcément devant le CNPN, qui doit rendre un avis (consultatif) sur l’arrêté du préfet de Haute-Savoie autorisant les abattages. Mais le ministère de l’environnement, qui fixe l’ordre du jour du CNPN, a choisi de ne pas faire de zèle cette fois-ci. Une façon d’affirmer son autorité, qui serait largement bafouée si les bouquetins étaient finalement abattus."

Et un encart :

«Vous cherchez par tous les moyens à nuire à la chasse et aux chasseurs de France.» L’attaque est signée Willy Schraen, le nouveau président de la Fédération nationale des chasseurs. Dans le viseur: la secrétaire d’Etat à la biodiversité, apostrophée en pleine estrade et devant 800 personnes, lors d’une inauguration dans la Somme le 16 septembre. Le tort de Barbara Pompili: un courrier enjoignant les chasseurs à ouvrir le débat sur le partage de la nature, au lendemain de la mort d’un jogger en Haute-Savoie, tué par une balle perdue. Ce genre d’attaque intuitu personae lors d’une cérémonie officielle n’est pas banale et témoigne du caractère offensif du monde de la chasse en cette période électorale.

Et dire qu'on vient de voter une loi supposée préserver la biodiversité ! Ils ne sont peut-être pas en danger de disparition, ces bouquetins, mais quand même...

Sont pas mignons ? (photo du journal...)

Bouquetin

Et ce qu'on trouve sur le site de Sciences et Avenir :

Le gouvernement a-t-il à nouveau changé sa position concernant les bouquetins du Bargy ? C'est ce qu'affirment plusieurs associations de protection de la nature dans un communiqué de presse. Selon elles, le président François Hollande aurait à nouveau donné son accord pour un abattage massif de ces animaux vivant dans le massif du Bargy (Haute-Savoie). En cause, l'épidémie de brucellose affectant le troupeau et la volonté de préserver les cheptels agricoles de toute contamination. Pourtant, les scientifiques spécialistes de cette faune dont le docteur Dominique Gauthier, interrogé par Sciences et Avenir dans un précédent article, clament depuis le début de la polémique qu'un abattage "à l'aveugle" n'assainira pas le troupeau de bouquetins et causerait même davantage de dégâts en augmentant la propagation de la bactérie du genre Brucella responsable de la maladie. Après avoir demandé un abattage sélectif le 12 mai 2016 et suivant ainsi les recommandations des chercheurs en procédant à l'euthanasie des animaux infectés et à la vaccination de ceux sains, François Hollande "aurait ordonné à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) de procéder à l’élimination de tous les bouquetins survivants" s'indignent les associations. Ces dernières voient ici un moyen pour le président de "sécuriser l'électorat agricole en vue des présidentielles de 2017". Pourtant, contacté par Sciences et Avenir, le bureau de Haute-Savoie de l'ONCFS nie reprendre l'abattage de ces animaux et affirme procéder seulement à un suivi des populations. Selon le communiqué transmis par les six associations*, "à ce jour, plus de 430 bouquetins ont été abattus dans le massif dont une majorité d'animaux sains". La guerre entre les défenseurs de l'environnement d'un côté et agriculteurs et gouvernement de l'autre ne semble pas prête de se terminer concernant les bouquetins du Bargy.

Si l'abattage reprend dans ces conditions, c'est bien dommage...

Posté par IsabelleZ à 19:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

19 septembre 2016

Dimanche à Paris

Pas de journées du patrimoine pour moi, à Paris il y a trop de monde partout (même dans les rues !) et sinon il aurait fallu préparer...

Mais nous sommes allés en fin d'après-midi au cinéma. Alors le film (une machine américaine) était une vraie nouillerie, malgré la présence de Matt Damon (que j'aime bine d'habitude, mais là le scénario tient sur une petite page, c'est affligeant).

Enfin, arrivés un peu tôt pour la séance, nous avons pris un pot sous la Canopée des Halles. Nous sommes sortis à la nuit...

Hop, les photos :

La Canopée (pas si laide vue sous cet angle) :

IMG_0389 (1200x800)

L'ancienne bourse du commerce, qui deviendra le musée d'un de nos deux milliardaires (pas celui de la fondation Vuitton, l'autre...). Là derrière les palissades on ne voit que la coupole ! Ce doit être sympa à l'intérieur...

IMG_0391 (1200x800)

ET l'église St Eustache est bien mise en valeur par le petit rayon de soleil !!!

IMG_0392 (1200x800)

En sortant, nous avons repris un bus au début de la rue du Louvre. Un restaurant qui a changé plusieurs fois de style (cela a longtemps été un japonais), le "bistrot" de Mme Pic, la seule femme 3 étoiles au Michelin (mais pas pour ce bistrot bien sûr, qui en a une tout de même !!!). La cuisine est en vitrine. J'aimerais bien y manger une fois pour voir...

IMG_0393 (1200x800)

Et juste à côté, l'arrêt du bus se situe devant une superbe porte...

IMG_0394 (533x800)

Voilà ! Une suite le week-end prochain ? Je ne connais pas mon programme de cette semaine. J'ai un déplacement à faire en Bretagne, mais je ne sais pas quand.... Donc peu de chances de faire des photos !

Bonne semaine à tous

Posté par IsabelleZ à 20:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 septembre 2016

Ô mes cieux

Bonjour

Pas grand'chose à dire cette semaine, j'ai travaillé. Mais le jour se levant plus tard, tous les matins ou presque j'ai droit à des cieux magnifiques (sauf hier où il faisait vraiment gris, mais les températures ont enfin un peu baissé !)

Lundi, 7h23 :

12-9-16

Mercredi, 6h48 (c'est la petite fenêtre éclairée qui m'a attiré l'oeil) :

14-9-16

Vendredi (ce matin donc), 7h44 :

16-9-16

Et tout cela, au-dessus des toits de Paris s'il vous plaît !!! C'est bien la même vue, prise à différentes focales... (vue vers l'est)

Comme je vous écris, vers l'ouest c'est comme cela (en référence à Armelle qui le voit de l'autre côté...) :

16-9-16-2

Et pour fêter le week-end (je pense que je vous ai déjà parlé de mon bonheur de ne plus travailler le vendredi ?), hier je me suis acheté des fleurs.

Bonne fin de semaine à tous !

Posté par IsabelleZ à 08:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 septembre 2016

Volklinger Hutte : l'expo des photos de Steve Mc Clurry

Steve Mc CLurry, on connaît au moins une de ses photos, qui a fait le tour du monde :

steve-10

Steve McCurry, né le 24 février 1950 à Philadelphie, dans l'État de Pennsylvanie, États-Unis, est un photographe américain

Membre de l'Agence Magnum depuis 1986, à la recherche de ce qu'il appelle « l'inattendu, le moment du hasard maîtrisé, qui permet de découvrir par accident des choses intéressantes que l'on ne cherchait pas. » Il est très connu pour sa photographie en couleur très évocatrice, dans la tradition du reportage documentaire, et notamment le portrait emblématique de l'afghane Sharbat Gula prise pendant la guerre d'Afghanistan. (extrrait de sa page Wikipedia en français)

Il a manifestement fait beaucoup de photos en Asie, et à l'occasion de l'expo Buddha du musée-usine de Volklingen, il a ressorti des photos liées au bouddhisme (expo "Buddhismus"). Elles ont été agrandies (format environ 2 mètres sur 3) et exposées dans les salles de la partie "salle des mélanges). Je ne voulais pas reprendre des vues des photos, ce n'était pas le sujet, mais j'ai été conquise par la présentation très sobre dans ces salles restaurées (mais pas trop) et où le soleil amenait une lumière indirecte, sublime...

Je vous montre :

S McClurry(601x900)

SMcClurry (1) (1200x801)

SMcClurry (2) (1200x801)

SMcClurry (3) (1200x801)

SMcClurry (4) (1200x801)

 

SMcClurry (6) (1200x801)

SMcClurry (7) (1200x801)

SMcClurry (8) (1200x801)

SMcClurry (9) (1200x801)

SMcClurry (10) (1200x801)

SMcClurry (11) (1200x801)

SMcClurry (12) (1200x801)

SMcClurry (13) (1200x801)

Cette expo se tient jusqu'au 6 novembre. Comme je pense que nous retournerons en Lorraine d'ici là, je persuaderai Monsieur de retourner voir cette expo. Malheureusement à la mauvaise saison la lumière ne sera pas probablement pas si chaude (mais cela peut donner un effet différent, des couleurs et des contrastes plus doux...)

Voilà la fin de mes photos (montrables) de notre journée à la Volklinger Hutte : comme vous pouvez voir, c'est très riche ! Je ne regrette vraiment pas ma visite... J'espère que mes photos vous ont plu !

Portez-vous bien !

Posté par IsabelleZ à 15:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 septembre 2016

Volklinger Hutte (4) : les extérieurs

L'arrivée : le parking se trouve de l'autre côté de la route par rapport au site, à côté d'un bâtiment (qui servait de réservoir d'eau il me semble) :

IMG_2060 (1200x801)

Une vue générale du côté de la salle des minerais (l'arrivée des minerais)

IMG_2068 (1200x801)

On voit les hauts fourneaux et les cheminées de partout ! 

IMG_2074 (1200x801)

IMG_2095 (1200x801)

IMG_2098 (601x900)

Certaines vues sont complexes :

IMG_2099 (1200x801)

Les plus grosses cheminées sont en brique décorée :

IMG_2101 (601x900)

IMG_2102 (1200x801)

IMG_2119 (601x900)

IMG_2120 (1200x801)

Là on est sous le grand transporteur (qui amène le minerai aux hauts-fourneaux) :

IMG_2123 (1200x801)

Un bâtiment de bureaux (?) au pied du grand transporteur :

IMG_2125 (601x900)

Une autre vue du transporteur, avec cheminée et hauts fourneaux derrière :

IMG_2128 (601x900)

On peut monter sur une plate-forme en haut des hauts-fourneaux : ce qui est entouré en rouge. Il paraît que la vue est superbe de là-haut (après l'expo Buddah et le tour du site, nous n'avions plus les jambes pour monter). A faire une prochaine fois !

IMG_2129 (bis)

La plate-forme (vue très recadrée)

IMG_2129-rec

Une autre vue générale des hauts-fourneaux (au premier plan, le bas du transporteur )

IMG_2131 (601x900)

Sur un mur, des portraits des derniers ouvriers :

IMG_2134 (1200x801)

Le site tout rouillé, ne manque pas d'un certain charme...

IMG_2137 (1200x801)

Là on allait reprendre la passerelle pour traverser la route, et sortir (toujours par la salle des soufflantes, que je vous ai déjà montrée).

IMG_2138 (1200x801)

Fin de la visite pour aujourd'hui ! (enfin presque, il reste l'expo des photos de Steve Mc Clurry). J'espère que mes photos montrent l'intérêt que j'ai porté à ce site.

Je considère qu'il s'agissait là d'une première découverte, j'y retournerai, sûr !

 

Posté par IsabelleZ à 15:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 septembre 2016

Volklinger Hutte (3) : les intérieurs

On commence par la salle de l'Unesco :

En 1994, l’usine de Völklingen a été le premier monument d’industrie lourde à être classé patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Pour l’usine de Völklingen, ce fut une étape importante – mais pour l’UNESCO également : alors que le titre de patrimoine de l’humanité n’avait été attribué jusqu’alors qu’à des monuments sacrés, châteaux ou vieilles villes historiques, un lieu de production industrielle, un lieu de travail, fut élevé au rang de patrimoine de l’humanité.

L’UNESCO montre ainsi qu’elle reconnaît la culture industrielle comme une prestation culturelle exceptionnelle et la place ainsi sous sa protection. Pour l’UNESCO, l’authenticité et la durabilité constituent des objectifs importants. Il n’y a durabilité que si les sites classés sont aménagés en vue de pouvoir accueillir des visiteurs. C’est pourquoi l’UNESCO présuppose un centre des visiteurs, qui prépare les visiteurs au lieu.

Le Centre UNESCO des visiteurs du Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte transmet aux visiteurs des informations sur l'UNESCO, l'historique de l'usine de Völklingen et l'histoire de l'atelier de frittage. Le Centre UNESCO des visiteurs du Patrimoine Culturel Mondial enrichit le lieu d'un centre pour les visiteurs, qui s'intègre à l'atelier de frittage, un lieu classé patrimoine mondial de l'humanité qui se démarque par son authenticité. 

Le parcours de visite du Patrimoine Culturel Mondial Völklinger démarre par le Centre UNESCO des visiteurs.

Mes photos :

IMG_2077 (1200x801)

IMG_2080-e (1200x766)

IMG_2082 (1200x801)

IMG_2083 (1200x801)

IMG_2084 (1200x801)

IMG_2085 (601x900)

IMG_2087 (1200x801)

IMG_2091 (601x900)

IMG_2092 (1200x801)

IMG_2093 (1200x801)

IMG_2094 (1200x801)

Et des passages sur des passerelles :

IMG_2100 (1200x801)

On n'est plus tout-à-fait en extérieur, ce sont les tombereaux de chargement du minerai broyé, pour aller alimenter les hauts-fourneaux :

IMG_2122 (1200x801)

Et des sanitaires (les douches sont à gauche, pas visibles sur la photo)

IMG_2124 (1200x801)

Voilà ! A venir, les extérieurs (pas tout mais des vues spectaculaires...)

Bonne semaine !

Posté par IsabelleZ à 08:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2016

Volklinger Hutte (2) : la salle des soufflantes et l'expo Buddha

Les photos sont difficiles à faire dans cette salle, très grande mais où on n'a guère de recul (avec de grosses machines) et pour l'expo, les photos étaient interdites. J'aurais bien acheté le catalogue, qui reproduisait les 382 oeuvres, mais il n'était qu'en allemand, pas le moindre paragraphe en anglais ou en français, alors que toutes les oeuvres avaient le descriptif dans les 3 langues..

Du coup j'ai pompé sur le site du musée !

Mes photos :

IMG_2071 (1200x801)

IMG_2067 (1200x801)

IMG_2073 (1200x801)

IMG_2140 (1200x801)

IMG_2141 (1200x801)

IMG_2142 (1200x801)

Les informations et les photos du site (désolée, les photos ne sont pas très grandes, histoire de ne pas les voir partout...)

L'exposition « Bouddha » du Patrimoine Culturel Mondial Völklinger Hütte réunit des œuvres venant de l'Inde, de Thaïlande,L'exposition « Bouddha » du Patrimoine Culturel MondialVölklinger Hütte réunit des œuvres venant de l'Inde, de Thaïlande, du Cambodge, de Birmanie, d'Indonésie, de Chine, du Japon et du « Toit du monde », des pays de l'Himalaya, le Népal et le Tibet.  

Les 232 chefs-d'œuvre permettent un aperçu approfondi de cet art religieux grandiose de l'univers bouddhique.Ils sont le témoignaged'empires d'Asie cosmopolites et très avancés, et montrent l'apparition et l'approfondissement des relations artistiques et culturelles entre les différents pays grâce au bouddhisme.

csm_Ausstellung-6_945c7c1d8b

csm_Panorama2_c2d4bf6dc8

AvaloKitehsvara

China-1

Kmerh-1

Nepal-1

Suedasien

Suedasien-1

Suedostasien

Vahjaviari

Posté par IsabelleZ à 17:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

Une balade en forêt

Le beau temps se prolonge, cela faisait des mois (voire des années !) que je ne me souvenais pas d'une période de grand ciel bleu aussi longue (depuis fin juillet maintenant !!!). Il faut se dépêcher d'en profiter !

Vendredi après-midi, Monsieur a pris sa demi-journée, et nous sommes allés voir s'il y avait des champignons (des bolets d'été, trop tôt pour les autres) dans notre coin favori. J'avais préparé un pique-nique...

La forêt est encore très verte ! Ce pied de bruyère était juste dans une flaque de lumière...

IMG_0346-e (900x884)

Un beau sous-bois

IMG_0353_DxO (1200x800)

Nous avons pique-niqué au pied de ce chêne magnifique :

IMG_0355 (600x900)

Il y a eu pas mal de chutes de branches et de troncs depuis notre dernière visite !

IMG_0357_DxO (1200x800)

Ah, cette lumière....

IMG_0360_DxO (1200x800)

Et près de notre mare favorite, des gros champignons sur une souche :

IMG_0364 (1200x800)

La mare est couverte de lentilles d'eau (c'est la seule en eau). Certaines années, même celle-ci était sèche. Depuis 2-3 ans elle est de nouveau en eau toute l'année...

IMG_0365_DxO (1200x800)

Notre (maigre) récolte : des champignons déjà un peu vieux.

IMG_0368 (1200x925)

Après cuisson, il ne restait presque rien, et ils n'avaient pas de goût. Mais nous avons bien profité de notre balade, et nous sommes promis de refaire des vendredis buissonniers !

Posté par IsabelleZ à 09:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]