C'est le genre d'ouvrage qui m'inspire, j'en ai fait depuis que j'ai vu cela dans le défunt "100 idées" dans les années 70.

C'est apparemment une tradition mexicaine : voici els explications tirée du site de quelqu'un que je suis, "Sakarton" :

"« Los ojos de Dios » est un outil rituel, un objet magique et un symbole culturel. A l’ouest du Mexique, chez les Huichols, l’oeil de Dieu est symbolique et représente le pouvoir de voir et de comprendre ce qui est inconnu. Les quatre points représentent la terre, le feu, l’air et l’eau…
C’est un  tissage simple ou complexe fait à l’aide deux ou plusieurs bâtons et on pense que cet art a été initié par les Indiens Huichols du Jalisco,  au Mexique. Les Huichols appelent les yeux de leur Dieu, Sikuli, ce qui signifie « le pouvoir de voir et de comprendre les choses inconnues ». Quand un enfant naît, l’œil central est tissé par le père, puis un œil est ajouté pour chaque année de vie de l’enfant jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de cinq ans."

Cette fois-ci, la base est des branchages d'hortensia que nous avons taillé dans notre jardin de Lorraine. C'est un modèle simple, à 4 branches. Il y en a de magnifiques à 8 ou 12 branches, beaucoup plus compliqués, comme par ici. J'y ai passé toute une pelote de laine, de la qualité VIVA (pur mérinos) de Lang Yarns, multicolore. J'ai juste ajouté un petit insert rose dans un rang de gris, et un mélange noir+vert lamé autour. 

Du coup il est impressionnant (pas loin de 30 cm de côté). Il me reste à trouver un endroit où l'accrocher...

IMG_3310 (1200x800)